L’apprentissage redevient plus favorable pour les entreprises : pensez-y !

Il est aujourd’hui vital de former plus de jeunes à nos métiers. La nouvelle loi avenir professionnel encourage fortement l’accueil d’apprentis par les entreprises : simplification des procédures, fusion des aides en une seule, assouplissement des règles de travail sont en train de se mettre en place.

Le marché de l'électricité est en pénurie de main d'œuvre, avec pour conséquence une hausse

sensible des salaires tandis que de nombreux entrepreneurs déplorent une qualité de formation en baisse graduelle depuis quelques années. Face aux grands chantiers à venir comme les JO, arriverons-nous à trouver des solutions ?

Dès aujourd'hui, trois éléments concordants creusent un déficit de main d'œuvre déjà alarmant dans notre secteur électrotechnique : les travaux du Grand Paris, les premiers contrats pour les Jeux Olympiques, et enfin les départs en retraite massifs. Si les entreprises du secteur parviennent à recruter, elles semblent insatisfaites par le degré de compétence, liée à une dégradation supposée des formations et des diplômes. La conséquence, c'est que les salaires de la branche augmentent, mais que les salariés ne sont pas assez qualifiés aux yeux des entrepreneurs.

La réforme de l'apprentissage, en vigueur depuis janvier 2019 et en cours d'application, vise  corriger ces points notamment grâce à une gestion beaucoup plus souple et moins unilatérale (tous les droits pour les apprentis) des contrats, à un SMIC plafonné et des programmes pédagogiques validés par la branche professionnelle. Plus que jamais, l'apprentissage y apparaît comme un moyen de former et d'embaucher des profils de qualité, alliant une formation solide à votre expérience de terrain, des profils qui deviendront des salariés représentant parfaitement l'image, la culture, et le savoir-faire de votre entreprise.
 

Une aide unique pour les employeurs d’apprentis (7325€ sur 3 ans)

Apprentis mineurs, un atout !

Une rupture du contrat d’apprentissage plus simple, moins contraignante

 

Il reste de nombreuses opportunités au CFA Delépine.

Certains jeunes, qui ont passé avec succès la procédure d’admission du CFA, sont encore à la recherche d’entreprises d’accueil pour préparer un CAP, un BAC PRO, un BP ou un BTS.

Nous invitons les entreprises ayant des projets de recrutement à se rapprocher rapidement du CFA pour examiner les possibilités qui s’offrent à elle, en bénéficiant notamment des aides à l’apprentissage.

Contactez rapidement les développeurs de l’apprentissage qui vous apporteront toutes les explications et pourront vous mettre en contact avec les jeunes préselectionnés

Sur le site web du CFA : https://www.cfadelepine.fr/entreprises/recruter-un-apprenti