La première pierre de l'Eco campus du bâtiment à Vitry-sur-Seine a été posée, le 11 juillet 2019 par les élus locaux et régionaux, les représentants des organisations professionnelles, l'aménageur et les différents acteurs opérationnels ou financiers du projet.

Initié en 2013, le projet Ecocampus du bâtiment Grand Paris, au cœur de la ZAC départementale Chérioux à Vitry-sur-Seine (Val-de-Marne), vient donc d’entrer dans sa phase de réalisation pour une ouverture en 2021.

Ce centre d'enseignement par alternance consacré aux métiers du bâtiment et de la transition énergétique reprendra notamment l'activité du CFA Delépine et accueillera les apprentis en électricité et ceux exerçant dans les métiers de nos établissements partenaires (génie climatique, couverture, plomberie, peinture et métiers de la finition)

Plusieurs personnalités ayant contribué à l’évolution de ce projet se sont exprimées devant les nombreux professionnels participant à cette cérémonie :  Jean-Claude Kennedy, Maire de Vitry-sur-Seine,  Michel Leprêtre, Président du Grand Orly Seine Bièvre, Nicolas Chung de la mission PIA du Groupe Caisse des Dépôts, Vincent Jeanbrun,  Vice-président de la Région Ile-de-France et enfin Jean-Luc Tuffier, Président de la FFB Grand Paris entouré d’Isabel Talaia, Présidente du Gestes et de Bernard Colombat, Président de la CSEEE.

Ils ont exprimé leur satisfaction de voir cette initiative concrétisée et manifesté les espoirs qu'ils fondent dans ce futur établissement d'excellence vecteur d'emplois, d’intégration des jeunes et de modernisation du territoire.

Avec quelques surfaces encore disponibles, le projet pourrait à l’avenir encore s’étendre et des discussions avec des partenaires sur des métiers complémentaires sont actuellement bien engagées.

Avec plus de 1000 apprentis attendus du CAP à la Licence professionnelle l’Eco-Campus du Bâtiment – Grand Paris marque donc une étape décisive de cette transformation de la Zone de Chérioux en un pôle Emploi-Formation-Recherche. La participation des jeunes aux projets du Grand Paris et des JO 2024 devrait constituer une parfaite rampe de lancement en répondant au besoin vital que connaissent aujourd’hui les entreprises d’intégrer de nouvelles compétences.

première pierre de l'éco campus