On dénombre en France plus de 1,6 millions de colonnes qui irriguent nos bâtiments en énergie. Pour le bon fonctionnement des installations et la sécurité des personnes et des biens, les colonnes doivent être construites et entretenues par des professionnels compétents.
A ce titre, la CSEEE et ses partenaires de la filière ont mis en place beaucoup de nouveautés pour accompagner la modernisation du parc avec une forte exigence de qualité et de sécurité.

L’entretien et la rénovation des colonnes montantes deviennent de plus en plus indispensables, d’autant qu’elles doivent, désormais, répondre aux nouveaux usages qui se déploient (IRVE, fibre). La France compte 1, 6 millions de Colonnes Montantes en service 24h sur 24 et 7 jours sur 7. Installations vétustes à remplacer ou renforcement du branchement collectif pour l’adapter aux nouveaux usages des occupants, les situations nécessitant une intervention spécifique sur les colonnes montantes sont appelées à se multiplier.

Une partie des colonnes montantes appartiennent aux propriétaires ou copropriétaires d’immeubles, d’autres sont intégrées au réseau de distribution d’énergie. Elles sont, suivant le cas, entretenues par les copropriétés ou le gestionnaire du réseau de distribution, qui est dans la plupart des cas ENEDIS. Le projet de loi ELAN prévoit d’apporter des modifications à ce régime de propriété mais l’enjeu de modernisation reste identique. Dans ce contexte, on notera l’effort particulier de la filière en 2018 pour préparer l’avenir et notamment s’organiser pour assurer la compétence des professionnels qui interviennent sur les colonnes montantes. Des représentants et adhérents de la CSEEE, de l’organisme de qualification QUALIFELEC, de l’organisme de formation FORMAPELEC et d’ENEDIS ont travaillé ensemble pour donner aux professionnels des moyens de réaliser et entretenir les ouvrages colonnes montantes en toute sécurité et en prenant en compte leur évolution amenée par nouveaux usages. Ces travaux ont été présentés à des représentants de la Ville de Paris qui en tant qu’autorité concédante d’un parc de 104 000 colonnes est très impliquée dans ce domaine. Au final, des nouveautés sont d’ores et déjà disponibles et vont permettre de stimuler et structurer l’offre et la reconnaissance des compétences professionnelles.

 

La mention « colonnes montantes » de Qualifelec

Dans le but d’aider les entreprises à se positionner sur ce marché qui implique une technicité particulière, Qualifelec propose désormais une mention Colonnes Montantes pensée par les professionnels du secteur et qui vient compléter la qualification « Logement-Commerce-Petit Tertiaire ». En plus des compétences fondamentales d’électricien, les entreprises, désireuses d’obtenir cette mention, devront justifier d’une formation propre aux colonnes montantes et des références de chantier correspondantes conformément au référentiel.

Les exigences permettant l’attribution de la mention ont été élaborées en concertation avec les parties impliquées dans les travaux sur les branchements collectifs. Qualifelec rappelle que différents types de travaux peuvent avoir un impact sur les colonnes montantes : la rénovation totale ou partielle d’un immeuble, la nécessité de fournir une puissance supérieure à celle de l’installation existante avec l’ajout d’un point de livraison supplémentaire, ou encore le déplacement d’ouvrage lié à la modification des lieux. Les éléments de formation indispensables, le matériel à posséder, les références et les justificatifs à fournir ont en outre été définis avec Enedis, Formapelec, La CSEE et la Ville de Paris. 

 

Les formations colonnes montantes FORMAPELEC

En plus des compétences fondamentales d’électricien, les entreprises, désireuses d’obtenir la mention Qualifelec, doivent justifier d’une formation propre aux colonnes montantes et des références de chantier correspondantes conformément au référentiel.

FORMAPELEC est le premier centre agréé en France par QUALIFELEC pour dispenser les formations obligatoires pour les chargés d’affaires et opérateurs sur site 

Compte tenu du caractère technique de ces deux actions, Constructys pourra les cofinancer avec du Fond Social Européen pour une prise en charge à 100 % au bénéfice des entreprises de -250 Salariés Bâtiment. Cette prise en charge est conditionnée par le budget annuel de l’entreprise  en option de base ou le passage en option d’accompagnement si ce budget ne couvre pas les coûts pédagogiques.

 

Un espace de dialogue constructif : la cellule colonne montante CSEEE

Prévue dans le cadre du partenariat ENEDIS / CSEEE, la cellule colonne montante mobilise chaque trimestre des représentants d’ENEDIS et les entreprises adhérentes qui sont invitées à y participer. Plus d'une vingtaine d'entreprises y participent régulièrement et peuvent évoquer des travaux de raccordement colonnes.  Cet espace de dialogue est apprécié.

  • Les installateurs comme Enedis peuvent exprimer leurs contraintes ce qui favorise une meilleure compréhension mutuelle.
  • La cellule a permis de rechercher des consensus et solutions pour traiter les difficultés et de réfléchir ensemble à des procédures. La cellule a par exemple produit un process raccordement qui explique tout le déroulement d’une affaire à Paris hors en en concession). D’autres sujets comme le déploiement de Linkyou les bornes de recharges de véhicules électriques sont régulièrement évoqués.

 

La mention et la formation colonne montantes résultent directement des travaux de la cellule colonne montante CSEEE avec ENEDIS, QUALIFELEC et FORMAPELEC avec la participation de CONSUEL et en lien avec le service des concessions de la Ville de Paris.

 

© source de l'illustration : article sur la rénovation des colonnes montantes du site www.énergie-info.fr